Pages Navigation Menu

il contenitore dell'informazione e della controinformazione

Macron évite de justesse une crise diplomatique avec la Bulgarie et l’Ukraine – Libération

Sofia et Kiev ont protesté et demandé des explications au président français après des déclarations polémiques à «Valeurs actuelles», cette semaine.

Emmanuel Macron s’en est sorti in extremis. Après avoir déclaré, dans une interview publiée cette semaine dans l’hebdomadaire Valeurs actuelles : «Je préfère avoir des gens qui viennent de Guinée ou de Côte-d’Ivoire légaux, qui sont là et qui font ce travail, que des filières bulgares ou ukrainiennes clandestines», le chef de l’Etat a dû essuyer les critiques de ses homologues bulgares et ukrainiens.

L’ambassadeur de France en Ukraine a été invité, vendredi, au ministère des Affaires étrangères pour «obtenir des éclaircissements sur les informations parues dans les médias sur des propos attribués au président français, a annoncé Kiev dans un communiquéL’ambassadeur de France a noté qu’il n’y avait aucune réclamation contre les citoyens ukrainiens voyageant en France. Ainsi, les propos d’Emmanuel Macron concernant la migration et l’emploi légal ont été sortis de leur contexte.» Et d’ajouter : «Les parties ont confirmé qu’il existait une compréhension et une coopération complètes entre Kiev et Paris dans la mise en œuvre des accords sur la circulation des citoyens des deux pays.»

Volte-face élyséenne

De même, la Bulgarie a protesté contre ces propos. «Je trouve que ce qu’a dit [le président français] est insultant pour la communauté bulgare là-bas», en France, a déclaré la ministre des Affaires étrangères, Ekaterina Zaharieva, à une chaîne de télévision bulgare, samedi. Elle «a demandé à l’ambassadeur bulgare en France, Anguel Tcholakov, de remettre une note de protestation au ministère français des Affaires étrangères», a dit à l’AFP un conseiller de la ministre, Ivan Dimov.

L’Elysée a réussi à calmer le jeu avec Sofia. Le Premier ministre bulgare, Boyko Borissov, a annoncé samedi soir que le président Macron l’avait contacté pour «confirmer que l’information qui lui a été attribuée était incorrecte». «Il m’a assuré qu’il n’avait jamais critiqué les citoyens, les travailleurs ou les institutions bulgares», a écrit Boyko Borissov sur Twitter.

Boyko Borissov

@BoykoBorissov

French President @EmmanuelMacron
contacted me to assure me that the information leaked to him in an interview was incorrect. He reassured me that he had never criticized Bulgarian citizens, workers or institutions.

47 personnes parlent à ce sujet

Pourtant, d’après l’Opinion,l’entretien aurait été relu par l’Elysée avant publication. Dimanche, le président bulgare Roumen Radev a renchéri en dénonçant les propos «de bas étage» et «peu nuancés» de son homologue français. Le président français «a clairement fait état de ses ambitions de leadership européen, mais ses idées auront du mal à se réaliser s’il s’exprime de manière aussi peu nuancée», a déclaré à la presse M. Radev. Les propos «de bas étage» et «peu nuancés» de M. Macron ressemblent à une «opération de communication intérieure», a-t-il ajouté.

Ces crispations diplomatiques sont montées en puissance alors qu’un autre dossier, source aussi de tensions entre Paris et l’Europe de l’Est, est en discussion à Bruxelles : une réforme du transport routier en Europe.

Aude Massiot avec AFP

Sorgente: Macron évite de justesse une crise diplomatique avec la Bulgarie et l’Ukraine – Libération

Spread the love
  •  
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
468 ad

Leave a Comment

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *

Questo sito usa Akismet per ridurre lo spam. Scopri come i tuoi dati vengono elaborati.

adversing