Pages Navigation Menu

il contenitore dell'informazione e della controinformazione

«Gilets jaunes» : des blocages se poursuivent, plusieurs interpellations – Libération

Au fil de la semaine Après un week-end de mobilisations, des actions des gilets jaunes se poursuivent ce début de semaine.

Samedi, près de 300 000 personnes, selon le ministère de l’Intérieur, se sont rassemblées dans toute la France pour protester contre la hausse des prix des carburants et plus généralement contre la politique du gouvernement. Une personne a été tuée et de nombreuses autres blessées.

Après une série d’actions dimanche, le mouvement se poursuivait sur certains sites lundi matin. A suivre avec Libération. (Photo : Aimée Thirion, à Carvin(Pas-de-Calais), lundi)

«Gilets jaunes» : six mois avec sursis pour un automobiliste ayant renversé un policier

Justice.

Un automobiliste de 41 ans qui avait renversé un policier en forçant un barrage de «gilets jaunes a été condamné à 6 mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Grasse (Alpes-Maritimes), indique l’AFP.

Samedi matin, le quadragénaire, vendeur dans un magasin de motos, se rendait à son travail lorsqu’il a été bloqué par une cinquantaine de gilets jaunes à Grasse. Son avocate, Me Aurélie Jourde, a plaidé l’état de panique et de stress du conducteur pris à partie, selon elle, par une cinquantaine de «gilets jaunes» qui ont secoué sa voiture et lui ont donné des coups de poing par la vitre avant. L’automobiliste a alors forcé le barrage, renversant un policier.

Il devra verser 3 000 euros de dommages-intérêts au fonctionnaire, légèrement blessé. Poursuivi initialement pour violences volontaires aggravées avec arme par destination, le prévenu a vu les faits requalifiés par le tribunal en violences involontaires.

«Gilets jaunes» : Christophe Castaner dénonce la «dérive totale» des manifestations

Déclaration.

Le ministre de l’Intérieur a dénoncé ce matin sur France 2 la «dérive totale» du mouvement des «gilets jaunes» débuté samedi contre la hausse des taxes sur le carburant, en pointant une «radicalisation» et un «très très grand nombre de blessés». Des manifestations, qui se poursuivent aujourd’hui en ciblant les autoroutes et les dépôts pétroliers et qui, rappelons-le, ont fait un mort et 528 blessés, dont 17 touchés grièvement.

Christophe Castaner a notamment évoqué le cas de «trois policiers blessés à coup de boules de pétanque» et l’intervention des forces de l’ordre dans la nuit à Langueux (Côtes-d’Armor) pour déloger d’un centre commercial «des hommes qui avaient des barres de fer et des cocktails molotov». «Le droit de manifester (…) ce n’est pas celui de bloquer, de ne pas déclarer, de blesser les forces de l’ordre», a notamment souligné le ministre de l’Intérieur. «Il y aura aujourd’hui des contrôles d’identité et des verbalisations», a-t-il averti, invitant «les gens qui sont très pacifiques, mais qui sont emportés par ceux qui sont plus radicaux, à rester dans un cadre légal».

Déblocage.

Les forces de l’ordre sont intervenues tôt ce matin pour débloquer l’accès au dépôt pétrolier de Vern-sur-Seiche, au sud de Rennes, et libérer la circulation sur la route Rennes-Angers filtrée depuis lundi par les «gilets jaunes», a annoncé la préfecture d’Ille-et-Vilaine.

«Gilets jaunes».

Pas de répit. Ce mardi et pour la quatrième journée consécutive, les «gilets jaunes», mobilisés (on le rappelle) notamment contre la hausse des taxes sur le carburant, poursuivent leurs opérations de blocage, principalement sur les autoroutes et les dépôts pétroliers. Des perturbations notamment à Calais sur l’A16 et l’A25 mais aussi en Auvergne-Rhône-Alpes sur l’A72 et l’A7. Franceinfo fait le point région par région. Toutefois, le ministre de l’Intérieur a prévenu que les forces de l’ordre procéderont à des déblocages «dans les heures qui viennent».

C’était leur projet.

Quatre hommes soupçonnés d’avoir fomenté des actions terroristes pour le 17 novembre, première journée de mobilisation des «gilets jaunes», ont été mis en examen et placés en détention provisoire, selon le Parisien. Ils avaient été arrêtés mardi dernier à Saint-Etienne, dans la Loire.

Justice.

Une autre condamnation liée au «gilets jaunes» prononcée ce lundi : celle d’un automobiliste qui a forcé un barrage de manifestants, rapporte France Bleu Orléans. Cet homme de 34 ans, qui n’avait pas fait de blessés, a écopé de six mois de prison ferme.

Bilan.

Selon le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, le bilan de 3 jours de manifestations de «gilets jaunes» s’élève, en plus de la manifestante tuée samedi, à 528 blessés, dont 17 grièvement. Il évoque également 92 blessés dont 2 graves parmi les forces de l’ordre, jugeant ce bilan «inacceptable».

Sorgente: (1) «Gilets jaunes» : des blocages se poursuivent, plusieurs interpellations – Libération

Spread the love
  •  
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
468 ad

Leave a Comment

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *

Questo sito usa Akismet per ridurre lo spam. Scopri come i tuoi dati vengono elaborati.

adversing