Pages Navigation Menu

il contenitore dell'informazione e della controinformazione

.

Charles Aznavour, un chanteur devenu porte-voix des douleurs arméniennes – Culture / Next

Tremblement de terre, mémoire des victimes du génocide de 1915… Longtemps concentré sur sa vie d’artiste, Charles Aznavour s’est engagé pour son pays d’origine à partir des années 80.

Il aura fallu que la terre tremble pour que son histoire émerge au grand jour. Le 7 décembre 1988, l’Arménie est secouée par un violent séisme, qui provoque la mort de dizaines de milliers de personnes et jette sur les routes du pays des centaines de milliers d’autres. Jusqu’alors, Charles Aznavour était un Arménien discret, préférant se raconter pudiquement, au détour d’une chanson. Il y avait bien eu Ils sont tombés, en 1975, récit d’une tragédie génocidaire qui semblait s’être déroulée si loin de lui, la star dont la France s’enorgueillissait déjà partout dans le monde. «Mais il y a eu le tremblement de terre et je me suis moi-même réveillé»,confiera l’artiste des années plus tard. Quelques semaines après le séisme de 1988, Aznavour réunit ses amis du show-biz pour enregistrer Pour toi Arménie. Le million d’exemplaires vendus aidera à la reconstruction du pays, s’ajoutant aux fonds récoltés par l’association Aznavour pour l’Arménie, créée dans la foulée de la chanson. «Jusqu’ici, je disais toujours : je suis Français d’origine arménienne. Après le choc, je me suis rendu compte que j’étais vraiment d’origine arménienne»,racontera-t-il à Paris Match.

«Langage commun»

Les parents d’Aznavour, rescapés du génocide de 1915, attendaient leur visa pour l’Amérique quand Charles naît à Paris, en 1924. Charles, parce que la sage-femme qui le met au monde ne saura pas comment écrire Shahnourh, le prénom qu’ils avaient choisi. Des années plus tard, lorsqu’il monte sur scène, le jeune artiste décide d’enlever à son nom – Aznavourian – les trois dernières lettres qui trahissent ses origines. «C’est toute la logique de cette deuxième génération d’Arméniens : il fallait trouver un langage commun, être compris et entendu par les Français,traduit Ara Toranian, directeur des Nouvelles d’Arménie Magazine et proche d’Aznavour. Il y avait une pudeur par rapport à ses origines. D’abord, parce qu’être un artiste, c’était sa vocation première. Mais il s’est très tôt engagé aux côtés des Arméniens.»

Manouchian

Comme en 1980, lorsqu’il écrit au président du tribunal qui allait juger des militants arméniens qui avaient occupé le consulat général de Turquie à Paris. A ses côtés, lors du procès du commando, se trouvait Mélinée Manouchian, la veuve de Missak, chef du groupe de résistants de l’Affiche rouge exécuté par les nazis en 1944. Entre les Aznavourian et les Manouchian, l’amitié remonte aux années 30. Dans une lettre envoyée à la mère d’Aznavour en 1940, Missak écrivait : «Charles sera l’honneur du peuple arménien et une gloire pour la France.» La suite lui donnera raison. Devenu star internationale, Aznavour s’engage sur tous les fronts pour la cause arménienne. En 2008, il obtient la double nationalité et sera nommé, l’année suivante, ambassadeur de l’Arménie en Suisse, son pays de résidence.

Son rôle de diplomate, il le jouera aussi aux côtés de la diaspora arménienne pour la reconnaissance du génocide. «Beaucoup d’Arméniens se reconnaissaient en lui et lui avaient donné une mission politique à laquelle il n’était pas forcément préparé, relève Ara Toranian. Son langage à lui, c’était la chanson. Mais il acceptait de le faire. A chaque fois que je suis intervenu auprès de lui pour qu’il fasse passer des messages, il l’a fait, discrètement ou publiquement. Et sa voix portait.» En Arménie, où un musée lui est consacré à Erevan, la capitale, comme en France : les 11 et 12 octobre, il devait encore accompagner Emmanuel Macron à Erevan pour chanter lors du sommet de la francophonie. Lundi, selon Europe 1, l’Elysée envisagerait, à cette occasion, d’organiser sur place un hommage à l’artiste.

Stéphanie Harounyan

Sorgente: Charles Aznavour, un chanteur devenu porte-voix des douleurs arméniennes – Culture / Next

Spread the love
  •  
  •   
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
468 ad
< >

Leave a Comment

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *

Questo sito usa Akismet per ridurre lo spam. Scopri come i tuoi dati vengono elaborati.

adwersing