Pages Navigation Menu

il contenitore dell'informazione e della controinformazione

Ecrire dans la nuit, écrire pour Alep… – Libération

«Au fond de la Moldau, migrent les pierres

Et trois empereurs gisent enterrés à Prague.

Le grand ne reste pas le grand, et le petit pas le petit

La nuit a douze heures, et après vient le jour

Les temps changent, les plans gigantesques

Des Puissants sont stoppés à la fin, 

Et ils s’éloignent comme des coqs sanglants, 

Les temps changent, et aucune violence, aucun pouvoir n’y peut rien.

Au fond de la Moldau, migrent les pierres

Et trois empereurs sont enterrés à Prague.

Le grand ne reste pas le grand, et le petit pas le petit

La nuit a douze heures, et après vient le jour.»

A la fin de l’été 1943, au cœur de New York où il vivait réfugié, Bertolt Brecht composait une chanson qui résonne puissamment en ces temps de détresse que traverse le Moyen-Orient. Pensez donc : l’Europe occupée était confrontée à la furie d’un troisième Reich au sommet de sa radicalité génocide et prédatrice, écrasée en son centre par le carpet bombing («bombardement massif») allié, et à ses marges orientales par la reconquête soviétique. En ces temps de grands spasmes, Brecht avait quelques mots à murmurer à l’Europe en guerre.

Il affirmait la communauté de passé et d’avenir de l’Europe centrale en détournant le «Ma Vlast» («ma patrie») de Smetana et son appropriation patriotique du fleuve et de la ville. Puis, tout en rappelant que même les empereurs gisent enterrés à Prague, il affirmait que la nuit ne dure que douze heures, qu’après viennent le jour et l’arrêt des plans sanglants des puissants.

Les temps changent, toujours, et personne, aucune violence, aucun pouvoir, n’y peut rien.

Tel est sans doute le message de l’Europe aux Syriens et aux Irakiens, plus audible peut-être que ces missiles peu soucieux des barrières de l’âge, du genre, du statut combattant et du camp de ceux qu’ils atteignent.

Sorgente: Ecrire dans la nuit, écrire pour Alep… – Libération

Spread the love
  •  
  •   
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
468 ad
< >

Leave a Comment

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *

.